Le village

En 2017, Amance compte officiellement 334 habitants, pour 157 logements d’habitation.

Amance, un passé prestigieux

Le site

l'église-sous-la-neigeCulminant à 407 mètres d’altitude au sommet du Grand Mont, la butte témoin sur laquelle est bâti le village fait partie du massif du Grand Couronné, au nord-est de Nancy.

Amance voit bien sûr son histoire liée à sa topographie, avec les avantages et les inconvénients d’une situation de village perché, surplombant les environs de plus de 170 m, et offrant une vue dégagée dans presque toutes les directions.

La première citation du nom du village date de 875, dans une charte de Louis le Germanique.
Mais la présence humaine est bien antérieure : occupants du néolithique, Celtes, Gaulois, Romains ont sans doute su exploiter un emplacement aussi avantageux à une époque où se protéger en voyant loin était un atout majeur.

plan-château-1776Le château

Fondé au XIème siècle par la comtesse Sophie de Bar, en cette période où le territoire se hérissait de donjons, il a sans doute succédé à un lieu fortifié plus ancien, établi comme c’était l’usage à proximité d’importantes voies de communication.

Ses voisins de Dieulouard et de Mousson laissent encore voir quelques vestiges, mais il ne reste du château d’Amance qu’un spectaculaire tertre castral, d’où la vue embrasse le paysage dans presque toutes les directions.
On y voit encore quelques pierres de la base d’’une tour.
Après une histoire longue et mouvementée, au XVIIème siècle, le château fut placé par Louis XIII sur la liste des forteresses à détruire.

L’emplacement du château a déterminé la construction des maisons du village. Les rues pentues s’enroulent tout autour, dessinant un ovale irrégulier. Situé dans la zone de protection de l’église classée, le site de cet ancien château mérite d’être sauvegardé et valorisé.

L’église

intérieur-de-l'égliseClassé Monument historique, le bâtiment que nous voyons aujourd’hui date pour sa structure principale de la fin du XVème siècle, époque du style gothique flamboyant.

Une nef centrale et deux collatérales montrent des voûtes sur croisées d’ogives, formant un ensemble particulièrement équilibré et harmonieux.

A l’intérieur du bâtiment, on peut admirer des fonts baptismaux de style Renaissance.

Du 4 au 12 septembre 1914, au cœur de la bataille du Grand Couronné, le village et l’église d’Amance ont souffert des bombardements allemands. Les vitraux actuels datent de 1949.

A l’extérieur, sous le très beau cèdre centenaire, la terrasse domine la plaine de près de 170 mètres et la vue s’étend du Donon à la colline de Sion.

A voir également, le lavoir du Revers, joliment situé hors du village, parmi les jardins et les vergers. Il a été entièrement restauré en 2007.

Pour en savoir plus sur Amance :

– le livre « Amance en Lorraine, dix siècles d’histoire(s) », édité en 2013 par l’association « les Amis du Lavoir d’Amance », 53 bis rue du Faubourg St Jean 54770 Amance

– le site de François Munier, un des auteurs du livre : http://amance.over-blog.com

2 Comments on “Le village”

Comments are closed.